Savez vous planter les choux

Les effets du calcaire pour les sols

Dans le sol calcaire, le constituant prédominant est la chaux. Pour être considérée comme calcaire la terre doit renfermer 10 à 30 pour cent de chaux. Très souvent riche, la terre calcaire à un gros inconvénient : c’est de bloquer des éléments tels que le fer, ce qui provoque la chlorose chez certains végétaux.

Le rôle du calcaire dans le sol

Une analyse a révélé que mon sol contient à 0.5 pour cent de calcaire. Elle permet de connaitre les principales caractéristiques physico-chimiques d’un sol, en particulier sa granulométrie et son caractère plus ou moins acide ou basique mesuré par le Ph. Les sols se classent, ainsi en différentes catégories suivant l’importance relative de ces différents composants. Ensuite, en fonction de l’origine géologique, ces sols seront dits calcaires ou non calcaires, c’est-à-dire constitués de carbone de calcium. Ainsi, les sols issus de roches schisteuses ou granitiques ne contiennent pas de calcaire. Par ailleurs, un sol non calcaire au départ peut le devenir par la suite s’il reçoit des apports réguliers d’amendement calaire.

Les inconvénients de la terre calcaire

Cette terre demande des apports réguliers de matières organiques sous forme de fumier ou d’engrais verts. Si le sol calcaire n’est pas amélioré, de nombreuses plantes développeront la chlorose. Si les particules sont fines, en hiver et par temps de pluie, elle est battante et collante aux outils. Le calcaire peut bloquer certains éléments fertilisants qui deviennent alors non disponibles pour les plantes. Ce type de sol doit être fréquemment amendé. La végétation est plus tardive et en hiver elle ressent plus les gelées. Enfin si le sol calcaire se dessèche et se craquelle rapidement en cas de sécheresse. En général, c’est un sol qui manque d’acidité.

Actualité culinaire

  1. 1 Oct. 2018Tout savoir sur la compatibilité des capsules Nespresso56
  2. 16 Août 2018Cette boutique propose un frigo de qualité à Clermont-Ferrand110